Troisième cas d’étude

Le troisième cas d’étude a mis en place une situation de montage de raccords d’air de moteur en collaboration avec un robot bi-bras, en environnement réel et en environnement virtuel. Dans ce cas d’étude, le robot apporte des pièces de montage à l’opérateur, qui doit les assembler (préparation de pièces). L’objectif de ce cas d’étude était de comparer différents degrés d’interaction avec le robot : le robot pose les pièces sur la table, le robot donne les pièces à l’opérateur, ou alors le robot assiste l’opérateur dans l’assemblage. L’opérateur avait également la possibilité de contrôler les étapes de la collaboration (via des boutons) ou de laisser le robot décider de ses actions (sans boutons). L’objectif était également de comparer les impressions des opérateurs en environnement réel et en environnement virtuel.

Les résultats ont montré que les opérateurs préféraient une collaboration fluide avec le robot, sans contraintes (pas de boutons à gérer). Les opérateurs n’ont pas eu d’appréhension particulière à interagir avec le robot. Les efforts des opérateurs ont été légèrement soulagés avec l’assistance du robot (baisse du rythme cardiaque, en réel et en virtuel). Enfin, une hausse de la conductance de la peau a été décelée lors de l’interaction, mais seulement en environnement réel.